Communiqué de presse

BCBE : un exercice solide marqué par une progression du bénéfice et une augmentation significative du dividende

Au cours de l’exercice 2019, la Banque Cantonale Bernoise SA (BCBE) est parvenue à dégager une nouvelle fois un résultat solide et à dépasser ainsi le bon résultat de l’année précédente : enregistrant une nouvelle hausse de 1,5 %, le bénéfice de l’exercice s’est établi à 142,9 millions de francs. Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale pour la 24e fois de suite d’augmenter le dividende : il passera de 8.00 francs à 8.40 francs par action. La BCBE vise un bénéfice annuel compris entre 140 et 150 millions de francs pour l’exercice 2020.

Date de publication: 30.01.2020

« La BCBE a réalisé un résultat solide au cours de l’exercice sous revue », affirme Armin Brun, CEO de la BCBE, en jetant un regard rétrospectif sur l’exercice écoulé. Et d’ajouter : « La nouvelle progression du résultat commercial et du bénéfice confirme la qualité de notre modèle d’affaires, fondé sur l’orientation client, la confiance et le développement durable. Une nouvelle hausse significative du dividende peut ainsi être proposée. »

Forte croissance dans les affaires hypothécaires

La BCBE a poursuivi sa croissance dans les segments Clientèle privée et Clientèle entreprises en 2019 également. Les créances hypothécaires ont augmenté de 1,0 milliard de francs, soit de 4,8 % pour s’établir à 22,7 milliards de francs. « En 2019, nous avons accompagné plus de mille familles dans la réalisation de leur rêve d’accession à la propriété », nous explique Armin Brun. Compte tenu de la forte volatilité des affaires avec les corporations de droit public et les grands clients (environ 600 millions de francs), les prêts à la clientèle ont augmenté au total de 434,4 millions de francs, soit de 1,8 %, à 24,1 milliards de francs. Les fonds déposés par la clientèle au sens étroit du terme (engagements résultant des dépôts de la clientèle et obligations de caisse) ont augmenté de 1,1 milliard de francs, soit de 4,8 %, à 23,0 milliards de francs. 

Fonds de la BCBE toujours sur la voie du succès

À la fin de l’année, les valeurs patrimoniales se sont établies à 18,9 milliards de francs, dépassant de 1,4 milliard de francs celles de l’exercice précédent. Le portefeuille de fonds de placement a progressé de 6,4 milliards de francs à 7,2 milliards de francs. Le volume des fonds BCBE a pour sa part augmenté de plus de 20 %, soit de 563,4 millions de francs, à 3,0 milliards de francs. Nos fonds à caractère durable sont très prisés. En effet, depuis 2017, les clients ont investi plus de 700 millions de francs dans ces fonds. La BCBE compose ces portefeuilles sur la base de critères reconnus par une agence de notation indépendante spécialisée dans le domaine du développement durable. Quant aux mandats de gestion de fortune, ils sont passés à 5,1 milliards de francs (en 2018 : 4,4 milliards de francs). 

Résultat des opérations d’intérêts accru dans un contexte difficile

Le résultat net des opérations d’intérêts a connu une évolution positive : il s’est accru de 14,8 millions de francs, soit de plus de 5 %, pour s’établir à 288,1 millions de francs. La gestion rigoureuse des risques et les bonnes conditions du marché ont entraîné une dissolution des corrections de valeur de 26,3 millions de francs, soit nettement supérieure à celle de 2018 (14,0 millions de francs). En 2019, la pression sur les marges d’intérêts et sur le résultat des immobilisations financières a également perduré. Néanmoins, le revenu des intérêts brut a pu être relevé de 1,0 %, à 261,8 millions de francs. 

Résultat commercial réjouissant 

Le produit des opérations de commissions et des prestations de service a légèrement progressé de 0,5 million de francs pour s’établir à 105,2 millions de francs. Le résultat des opérations de négoce s’est accru de 3,1 millions de francs, à 24,0 millions de francs. Les autres résultats ordinaires ont atteint 27,8 millions de francs, dépassant largement les 20,6 millions de francs de l’exercice précédent. Dans l’ensemble, le résultat commercial s’est renforcé de 6,1 %, pour atteindre 445,0 millions de francs (en 2018 : 419,5 millions de francs).

Charges d’exploitation stables

Se montant à 248,3 millions de francs, les charges d’exploitation ont été à peu près équivalentes à celles de 2018 (247,8 millions de francs). Les charges du personnel ont faiblement augmenté, passant de 138,8 millions de francs à 139,8 millions de francs. Les autres charges d’exploitation, s’élevant à 108,5 millions de francs, se sont situées légèrement en deçà de l’année précédente (109,0 millions de francs). 

Bénéfice substantiel de 2018 dépassé

Le résultat opérationnel a grossi de 22,7 millions de francs, soit de 16,5 %, à 160,2 millions de francs. Hors évènements non opérationnels – dissolution de corrections de valeur plus élevée et hausse du produit d’aliénation d’immobilisations financières notamment –, le résultat opérationnel a progressé de 1,7 million de francs, soit de 1,4 %, à 125,0 millions de francs. S’élevant à 142,9 millions de francs (en 2018 : 140,8 millions de francs), le bénéfice annuel a affiché une progression de 1,5 %.

Parée pour l’avenir grâce à une dotation en fonds propres exceptionnelle

Le refinancement et les liquidités de la BCBE restent supérieurs à la moyenne. Les prêts à la clientèle sont intégralement couverts par les fonds de la clientèle et par les prêts des centrales d’émission de lettres de gage. Le ratio de fonds propres de base Bâle III a progressé à 19,5 % (en 2018 : 18,6 %). 

Nette hausse du dividende profitant aux actionnaires

Compte tenu du taux de distribution situé entre 50 % et 70 % et de l’exercice 2019, réussi, le CEO Armin Brun envisage une nouvelle augmentation de dividende : « Nous souhaitons faire profiter nos actionnaires de l’excellent résultat réalisé en 2019. Dès lors, le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 12 mai 2020 d’augmenter le dividende de 40 centimes, afin de le faire passer de 8.00 francs à 8.40 francs par action. » Cela représente un taux de distribution d’environ 55 % et un rendement sur dividende de 3,6 %. 

Investissements pour l’avenir

Aujourd’hui, la BCBE mise davantage sur le conseil personnalisé ainsi que sur l’offre numérique. Cette évolution est prise en compte sur les sites de la BCBE réaménagés selon de nouveaux modèles. L’année dernière, huit sièges ont ainsi été modernisés, dont cinq – Corgémont, Huttwil, Anet, Interlaken et Ostermundigen – ont déjà ouvert leurs portes ; trois seront prochainement inaugurés et neuf autres suivront d’ici la fin 2020. La BCBE investit chaque année environ 10 millions de francs dans la modernisation de ses sites en collaborant principalement avec des partenaires locaux. En 2019, la BCBE a attribué au total trois quarts de ses mandats à des entreprises régionales, ce qui correspond à un volume de mandats d’environ 120 millions de francs. 

Durant l’année 2020, la BCBE adaptera l’offre proposée aux jeunes adultes, de même que les prestations fournies aux clients PME. Elle développera également le portail clientèle de la BCBE et l’App BCBE, de manière à ce qu’ils répondent aux besoins des clients. De plus, elle engagera les étapes suivantes du processus de numérisation de sa propre plateforme de négoce OTC-X ainsi que de la mise en service de la fabrique d’innovation.

Perspectives pour 2020 inspirant la confiance

Le contexte des taux bas, couplé à des taux négatifs, continuera de peser sur les marges durant l’exercice en cours. Par ailleurs, les coûts de couverture des risques chuteront à la BCBE. La banque estime que, pour l’heure, les taux d’intérêt demeureront faibles. Les mesures de réduction des coûts seront rigoureusement poursuivies, de sorte que les charges d’exploitation devraient être inférieures au niveau de 2019. Pour l’exercice 2020, la BCBE vise un bénéfice annuel compris entre 140 et 150 millions de francs.

Breadcrumb Navigation | Title

  1. Home
  2. La BCBE
  3. Publications
  4. Communiqués de presse
  5. *