Communiqué de presse

Résultat semestriel réjouissant en dépit d’un contexte difficile

Date de publication: 13.08.2020

En dépit de la pandémie de coronavirus (COVID-19), la Banque Cantonale Bernoise SA (BCBE) est parvenue à dégager un résultat semestriel réjouissant. Sa politique de crédit à long terme et sa gestion des coûts ciblée se sont révélées fructueuses. Le bénéfice semestriel est en hausse de 1,0 million, à 60,1 millions de francs. Les prêts à la clientèle ont crû de quelque 650 millions de francs, à 24,7 milliards de francs. La somme du bilan a augmenté et s’est établie à 35,4 milliards de francs. Les autres charges d’exploitation ont pu être réduites de 6,0 millions de francs.

Le premier semestre 2020 a été marqué par la pandémie de coronavirus. « En dépit du contexte difficile, la BCBE a réalisé un bon résultat semestriel » déclare Armin Brun, CEO de la BCBE. Au vu de la situation extraordinaire, la BCBE a immédiatement répondu à la forte demande de sa clientèle PME ayant des besoins de liquidités en lui proposant une aide financière immédiate sous forme de crédit transitoire sans intérêt. À cette fin, elle lui a mis une enveloppe de 50 millions de francs, même avant que la Confédération ne lance son programme de garantie. Afin de traiter les demandes dans les plus brefs délais, les collaborateurs de la BCBE ont été appelés à déployer des efforts considérables. « Le grand engagement dont ont fait preuve nos collaborateurs durant cette période de crise en vue de satisfaire aux besoins des clients m’a fortement impressionné », relève Brun. La BCBE a approuvé près de 2300 demandes de crédit jusqu’à fin juin, représentant au total 300 millions de francs environ. Et à Armin Brun d’ajouter : « je suis heureux que nous ayons pu approvisionner tant de clients en liquidités. »

Croissance continue des affaires hypothécaires

Au premier semestre 2020, la BCBE a pu poursuivre sa croissance dans les segments Clientèle privée et Clientèle entreprises. Les créances hypothécaires ont crû de 403,9 millions de francs, ou de 1,8 %, à 23,1 milliards de francs. Au total, les prêts à la clientèle ont progressé de 648,4 millions de francs, soit de 2,7 %, à 24,7 milliards de francs. Les fonds déposés par la clientèle au sens étroit du terme (engagements résultant des dépôts de la clientèle et obligations de caisse) ont augmenté de 0,9 milliard de francs, soit de 3,9 %, à 23,9 milliards de francs. Cette évolution repose avant tout sur le maintien d’un niveau élevé de liquidités par les clients.

Augmentation du volume investi des fonds de la BCBE

En raison de l’évolution défavorable des marchés, le volume des dépôts (-893,8 millions de francs) et le retraits nets d’argent frais (-245,0 millions de francs) ont accusé une baisse à 17,7 milliards de francs (fin 2019 : 18,9 milliards de francs). Les placements en fonds dans les dépôts clients ont diminué, en raison de la situation des marchés, à 6,6 milliards de francs. Les apports nets d’argent frais dans les fonds de placements de la BCBE s’élèvent à 51,9 millions de francs. Les clients ont investi plus de 800 millions de francs dans ses fonds à caractère durable qui sont composés sur la base des critères d’ISS ESG, agence de notation indépendante spécialisée dans le domaine du développement durable. S’agissant des mandats de gestion de fortune, les apports nets d’argent frais dans les dépôts ont atteint 122,8 millions de francs. En dépit du contexte général des marchés, le volume des avoirs gérés dans le cadre d’un mandat reste inchangé par rapport au bouclement de l’exercice 2019 et s’est établi à 5,1 milliards de francs.

Hausse du résultat brut des opérations d’intérêts

Le résultat brut des opérations d’intérêts a progressé de 8,3 millions de francs, ou de 6,4 %, à 139,1 millions de francs. Des corrections de valeur pour risques de défaillance ont été constituées à hauteur de 8,7 millions de francs, alors que fin juin 2019, des corrections de valeur ont été dissoutes pour un montant totalisant 15,9 millions de francs. En conséquence, le résultat net des opérations d’intérêts – qui s’est chiffré à 130,4 millions de francs – se situe en deçà de celui enregistré à la même période de l’année précédente alors de 146,7 millions de francs. La pression sur les marges d’intérêts et sur le résultat des immobilisations financières a également perduré. En prévision d’une éventuelle remontée des taux d’intérêt, la BCBE a mis en place des couvertures afin d’en atténuer les effets. Elles grèvent le résultat des opérations d’intérêts de 25,1 millions de francs (premier semestre 2019 : 32,6 millions de francs).

Opérations de commissions et de prestations de service élevées

Le résultat des opérations de commissions et des prestations de service a pu être accru de 5,1 %, à 54,5 millions de francs (premier semestre 2019 : 51,8 millions de francs). Le résultat des opérations de négoce s’est établi à 11,3 millions de francs (premier semestre 2019 : 11,2 millions de francs). Les autres résultats ordinaires se sont chiffrés à 5,4 millions de francs et sont nettement inférieurs à ceux enregistrés à la même période de l’exercice précédent qui atteignaient alors 12,0 millions de francs. Cette évolution s’explique par les corrections de valeur des immobilisations financières et par la baisse des produits de participation.

Diminution substantielle des charges d’exploitation

Les charges d’exploitation ont pu être sensiblement comprimées à 121,0 millions de francs, soit une réduction de 3,4 % par rapport au premier semestre 2019. Au cours du semestre sous revue, les charges du personnel ont faiblement augmenté à 71,0 millions de francs (premier semestre 2019 : 69,2 millions de francs). S’agissant des autres charges d’exploitation, elles ont fléchi de 6,0 millions de francs, à 50,0 millions de francs. Les mesures de réduction des coûts mises en œuvre portent leurs fruits.

Résultat réjouissant au premier semestre 2020

Le résultat opérationnel s’est établi à 64,1 millions de francs. Il se situe en dessous de celui enregistré à la fin du premier semestre 2019 qui se chiffrait alors à 79,7 millions de francs. Hors évènements non opérationnels – variations de corrections de valeur et hausse du produit d’aliénation d’immobilisations financières notamment –, le résultat opérationnel a progressé de 9,6 millions de francs, soit de 16,1 %, à 69,5 millions de francs. Les produits extraordinaires (p. ex. bénéfices issus des aliénations d’immobilisations financières et d’immobilisations corporelles, autres produits extraordinaires) ont permis d’alimenter les réserves pour risques bancaires généraux de 27,6 millions de francs ; ils ne figurent donc pas dans le résultat opérationnel. Par ailleurs, des réserves pour risques bancaires généraux ont été dissoutes afin de compenser, entre autres, la moitié des coûts engagés pour couvrir les risques de fluctuation des taux d’intérêt. Il en résulte une dissolution nette de réserves pour risques bancaires généraux à hauteur de 6,4 millions de francs. Le bénéfice semestriel passe de 59,1 millions de francs à 60,1 millions de francs, soit en hausse de 1,6 %.

Refinancement et base de fonds propres solides

Le refinancement et les liquidités de la BCBE restent supérieurs à la moyenne. Les prêts à la clientèle sont intégralement couverts par les fonds de la clientèle et par les prêts des centrales d’émission de lettres de gage. Le ratio de fonds propres de base Bâle III s’est établi à 18,9 %(premier semestre 2019 : 19,5 %).

Nouvelle version de l’App BCBE

La BCBE a développé l’App BCBE dont la nouvelle version a été introduite sur le marché en juin 2020. Outre les fonctions usuelles, la nouvelle version offre une meilleure vue d’ensemble et une expérience utilisateur améliorée, dans la mesure où il est possible de personnaliser l’affichage. De plus, le nouveau design a obtenu le prix « German Design Award ». L’App BCBE continue de satisfaire aux critères de sécurité les plus élevés. Par ailleurs, la BCBE s’emploie sans relâche à améliorer ses offres numériques.

Employeur récompensé

En avril 2020, la BCBE s’est vu décerner le label « Friendly Work Space ». Ce label de qualité certifie que la BCBE crée des conditions optimales pour que ses collaborateurs restent en bonne santé. Pour son engagement en faveur de l’égalité des chances et de conditions d’engagement justes et équitables, la BCBE s’est vu décerner le certificat « Fair Compensation ».

Perspectives

La pandémie a précipité les marchés mondiaux dans une crise. États et banques centrales ont lancé des programmes d’aide et ont appelé les banques à approvisionner les entreprises en liquidités. Aussi les taux d’intérêts ont-ils baissé une nouvelle fois. Au vu des incertitudes, une remontée des taux est peu probable. L’évolution économique exercera une influence sur les coûts de la BCBE liés aux risques. Pour l’heure, la crise n’a pas eu de conséquences majeures sur les prêts à la clientèle. Le résultat du second semestre et le bénéfice annuel 2020 dépendront essentiellement de l’évolution des coûts liés aux risques. Les prévisions de la banque pour le résultat annuel restent optimistes, malgré l’augmentation des incertitudes. 

La BCBE se tiendra à l’avenir également aux côtés des entreprises de son rayon d’activités et entend contribuer à la stabilité, à l’autonomie de la place économique ainsi qu’à la sécurité de l’approvisionnement.

vers le résultat semestriel 2020

Breadcrumb Navigation | Title

  1. Home
  2. La BCBE
  3. Publications
  4. Communiqués de presse
  5. *