Prévoyance par la propriété immobilière

Pour parvenir à financer son hypothèque même en cas de coup dur

Comprenant parfaitement que vous souhaitiez garder votre logement en propriété quelles que soient les circonstances, nous vous proposons d’analyser vos éventuelles lacunes de revenus dans le cadre notre conseil en prévoyance. Départ à la retraite, chômage, divorce ou maladie : il importe de parler des risques et de les anticiper. Ainsi, vous et vos proches pourrez dormir sur vos deux oreilles.

Risques de lacunes de revenus

 

Départ à la retraite, chômage, divorce, maladie, invalidité ou décès : les revenus baissent en moyenne de 20 à 40 %, indépendamment de votre situation personnelle, de l’état de vos finances et de votre plan de prévoyance. Anticipez et prenez ces risques en compte dans le plan de financement de votre logement. Nous vous proposons une analyse complète de votre situation dans le cadre de notre conseil en prévoyance gratuit relatif à la propriété immobilière.

Modification de la charge supportable en cas de lacunes de revenus

Charge supportable avec couverture des risques / Charge supportable sans couverture des risques

 

Pour être supportable, une hypothèque ne doit pas représenter une charge de plus de 35 % du revenu disponible. Si ce revenu baisse suite à un incident, la charge ne peut plus être supportée. Il convient donc d'anticiper et de couvrir les risques potentiels pour éviter une telle situation.

Element 108

Prévoyance par la propriété immobilière

  • Prestations Nous déterminons l’hypothèque la plus élevée que vous êtes en mesure de supporter en cas d’invalidité, de décès ou au moment de la retraite. En outre, nous vous faisons savoir si des amortissements supplémentaires s’avèrent judicieux et si la charge de votre bien immobilier restera supportable sur le long terme, même après votre départ à la retraite. Nous tenons donc également compte de vos avoirs de prévoyance du 3e pilier.
    Couverture des risques Votre situation personnelle est susceptible d'évoluer au fil du temps. Ainsi, nous examinons si vous risquez d’être confronté à des lacunes de revenus en cas de chômage, d’invalidité ou de décès, par exemple, ce qui pourrait vous empêcher d’assurer le financement de votre logement. Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller afin que vous puissiez combler vos éventuelles lacunes de couverture en fonction de vos besoins.
    Charge supportable et taux d’avance Une fois à la retraite, la règle d’or reste la même : les intérêts hypothécaires, les frais d’entretien et les frais accessoires ne devraient pas dépasser 35 % du revenu disponible. Pour que la charge de votre bien immobilier reste supportable en cas de hausse des taux, il est recommandé de tabler sur un taux hypothécaire de 5 % à long terme, même si le taux effectivement payé est généralement plus bas. En principe, l’hypothèque de 2e rang devrait être remboursée au moment du départ à la retraite.
  • Prévoyance par la propriété immobilière BCBE gratuit

Breadcrumb Navigation | Title

  1. Home
  2. Clientèle privée
  3. Hypothèques et financements
  4. Prévoyance immobilière