Neige sauvage

Hors-piste égale liberté totale. Juste ? Pas tout à fait, car l’homme partage son terrain de jeu avec les animaux sauvages. En hiver, ces derniers luttent pour leur survie – une tâche que les humains compliquent passablement. Une bonne planification du parcours permet toutefois de ne pas renoncer à l’aventure et même, avec un peu de chance, de contempler de près des animaux sauvages.

Pour les animaux sauvages, l’hiver est la période la plus difficile de l’année : ils trouvent peu de nourriture et chaque mouvement leur coûte de l’énergie. Celle-ci finit par leur manquer en fin de saison. Pour toutes nos aventures, il importe par conséquent de nous responsabiliser à leur égard et, avant de partir, de vérifier que la randonnée prévue ne traverse pas de zone protégée. Il existe à cet effet des cartes qui indiquent les zones de tranquillité et les sites de protection de la faune sauvage.

Carte

Comment savoir où se situent les zones de protection des animaux sauvages ?

Dans l’exemple ci-dessus du Diemtigtal, très fréquenté par les randonneurs à ski, les surfaces orange indiquent les zones de tranquillité recommandées pour les animaux sauvages, c’est-à-dire leurs zones de repli. On distingue aisément les itinéraires de ski et de snowboard (en rose) ainsi que les itinéraires de raquettes (en bleu). De plus, le sens du parcours est signalé par des flèches et les pentes supérieures à 30 degrés par des surfaces en rose. Il est possible de franchir les zones de tranquillité et les sites de protection de la faune uniquement aux endroits indiqués.

La carte est-elle à jour ?

Les zones de tranquillité ne sont pas gravées dans le marbre. Elles sont définies et mises à jour sur la base d’observations ciblées de la faune durant plusieurs années (appelées monitoring). Dans le parc naturel du Diemtigtal, par exemple, le tétras-lyre – très fidèle à son milieu – fait l’objet d’une surveillance de ce type. En cas de dérangements fréquents par des randonneurs à son domicile, il disparaît.

« Les zones de tranquillité ne sont pas gravées dans le marbre. »

Vous trouverez les cartes les plus récentes sur les sports de neige sous http://www.respecter-cest-proteger.ch ou directement auprès de Swisstopo. Si vous possédez une ancienne carte que vous prévoyez d’emporter en randonnée, comparez-la au préalable avec la version en ligne.

Les itinéraires officiels ne donnent pas carte blanche aux sports de neige 

Les animaux sauvages ne connaissent pas les limites des zones de tranquillité dessinées sur la carte. Même si vous vous promenez hors de ces zones, veillez à ne pas les déranger. En forêt, en particulier, il est important de ne pas quitter les sentiers balisés et d’éviter les lisières de forêts, où vous risquez le plus de gêner la faune.

Vous trouverez ici six conseils sur le comportement responsable à adopter en dehors des pistes de ski.

Si vous vous retrouvez face à un animal sauvage...

... profitez-en ! Observer un animal au loin est l’une des plus belles expériences qu’offre la nature. Laissez-lui le temps de s’éloigner calmement avant de poursuivre votre randonnée. Vous garderez un souvenir inoubliable de cette rencontre.

« Observer un animal au loin est l’une des plus belles expériences qu’offre la nature. »

Un jeu divertissant

« Neige sauvage » est un jeu de société captivant et enrichissant développé par Mountain Wilderness. Il peut être emprunté au service d’information du parc naturel du Diemtigtal pour des camps de neige, des weekends de randonnée ou des vacances d’hiver dans la vallée.

Cet article a été mis à disposition par le Parc naturel du Diemtigtal. Pour de plus amples informations sur la faune sauvage en hiver, rendez-vous sur http://www.respecter-cest-proteger.ch.

Souhaitez-vous effectuer des placements à caractère durable ? Bien volontiers !

Un placement qui offre un rendement élevé tout en favorisant le développement durable ? Les formules de placement à caractère durable de la BCBE vous permettent de contribuer à un avenir de qualité sur les plans économique, social et écologique.