Amortir une hypothèque

Si vous désirez procéder à un amortissement indirect ou à un remboursement direct

L’amortissement désigne le remboursement de votre hypothèque. D’ordinaire, seule l’hypothèque de 2e rang doit être amortie, soit par amortissement direct, soit par amortissement indirect. Votre situation personnelle et vos besoins détermineront la solution la mieux adaptée à votre profil.

Amortissement direct

En cas d’amortissement direct, vous remboursez l’hypothèque de second rang en procédant à des prélèvements réguliers sur votre compte Financement ou votre compte de paiement. Vous disposez d’un délai maximal de 15 ans ou avez jusqu’à votre départ à la retraite pour amortir votre hypothèque. Le montant de la dette ainsi que la charge des intérêts diminuent donc progressivement. Toutefois, les économies d’impôts que vous réalisez baissent également, car les montants déductibles des intérêts hypothécaires et des dettes s’amoindrissent.

Amortissement indirect

En cas d’amortissement indirect, le montant de votre hypothèque ne diminue pas. Les sommes remboursées sont transférées sur un compte de 3e pilier mis en gage auprès de la BCBE. Vous pouvez donc déduire ces montants de vos impôts. Au bout de quelque temps, les fonds versés sur le compte de prévoyance pourront servir à rembourser partiellement ou intégralement votre hypothèque. Le remboursement d’une hypothèque est en effet l’un des motifs donnant droit au retrait anticipé de l’avoir du 3e pilier. Veuillez noter que le retrait de fonds du 3e pilier est imposable, même si le taux reste avantageux.

Notre conseil en matière d’accession à la propriété

Avez-vous des questions sur l’amortissement direct ou indirect de votre hypothèque ? Alors fiez-vous à notre conseil en matière d’accession à la propriété ainsi qu’aux compétences et à l’expérience de nos conseillers.

Breadcrumb Navigation | Title

  1. Home
  2. Clientèle privée
  3. Hypothèques et financements
  4. Devenir propriétaire
  5. Amortir une hypothèque