Altersarmut in der Schweiz

Finances

Lorsque chaque centime compte

La pauvreté des personnes âgées est taboue en Suisse. François Felber, de Pro Senectute, explique pourquoi les personnes concernées tombent dans une telle situation, et ses répercussions sur leur vie. 

En 2018, 13,6% des personnes retraitées étaient tributaires des prestations complémentaires selon l’Office fédéral de la statistique (OFS). C’est pourquoi des aides financières sont versées aux personnes dans le besoin en Suisse: au niveau fédéral, il s’agit des prestations complémentaires (PC) à l’assurance vieillesse et survivants (AVS) ainsi que des allocations pour impotents (API). Au niveau cantonal, les réductions individuelles de primes, les allocations de logement et les aides aux soins à domicile viennent s’y ajouter. L’aide sociale et l’aide dispensée au cas par cas par les œuvres d’entraide jouent un moindre rôle. François Felber, responsable du secteur Consultation sociale et Travail social communautaire et membre de la direction de Pro Senectute du canton de Berne, est confronté chaque jour au thème de la pauvreté liée à la vieillesse.

Monsieur Felber, qu’entend-on par «pauvreté des personnes âgées» et quand une personne est-elle touchée par ce type de pauvreté? 

La recherche fait aujourd’hui une distinction entre pauvreté absolue et pauvreté relative. Sont touchées par la pauvreté absolue les personnes qui ne disposent que des biens absolument nécessaires comme moyens de subsistance – la nourriture, les vêtements, le logement et la prévoyance de santé – voire qui doivent même y renoncer. La pauvreté relative touche les personnes «‹qui par rapport à leurs semblables, dans leur pays, doivent vivre en se restreignant› et qui, de ce fait, ne sont pas en mesure de participer à la ‹vie sociale normale›»*.

Qu’en est-il de la situation en Suisse?

En Suisse, la pauvreté liée à la vieillesse est une pauvreté relative. Il s’agit d’une marginalisation que certaines personnes âgées éprouvent parce qu’elles ne peuvent se permettre le style de vie habituel dans notre pays. L’inégalité sociale est particulièrement marquée dans la vieillesse, et le fossé entre pauvres et riches n’est aussi grand dans aucune autre classe d’âge*. La pauvreté de ces personnes est souvent masquée. Il est d’autant plus important d’être sensibles aux signes de pauvreté cachée.

Pourriez-vous décrire un cas typique? 

Ce sont surtout les personnes retraitées sans prévoyance professionnelle ou privée – femmes, migrantes et migrants, personnes seules et personnes très âgées – qui souffrent aujourd’hui de revenus insuffisants pendant la vieillesse. Heureusement, grâce aux prestations complémentaires à l’AVS, l’existence de ces personnes est assurée dans la plupart des cas. Mais toutes ne font pas usage de leur droit – souvent aussi par honte*.

Vous dirigez le secteur Consultation sociale et Travail social communautaire chez Pro Senectute Berne. Dans quelle mesure la pauvreté des personnes âgées touche votre travail quotidien?

La pauvreté est un thème clé chez Pro Senectute, nous y sommes confrontés chaque jour. C’est justement lors des consultations sociales que les personnes âgées vulnérables (N.D.L.R.: dans le besoin) font partie de notre groupe cible et constituent aussi la majeure partie de nos prestations de conseil. À cet égard, il ne s’agit pas en priorité de difficultés financières, mais aussi de besoins sociaux et de besoins en matière de santé.

Qu’est-ce que cela signifie concrètement?

Nous recevons quotidiennement des demandes de personnes tributaires des prestations complémentaires qui doivent faire d’importants achats dépassant les possibilités de leurs budgets restreints. Il peut s’agir de soutiens uniques pour l’achat d’une paire de lunettes, d’un déambulateur, d’un nouveau matelas, ou de financer le déménagement dans un appartement pour personnes âgées. Souvent, des loyers sont trop élevés, surtout dans les villes, et ne peuvent pas être entièrement pris en charge par les prestations complémentaires. 

Comment se présente la vision de Pro Senectute?

Pro Senectute s’engage pour qu’on puisse vivre en Suisse jusqu’à un grand âge en tant que membre respecté participant à la société. Le but premier de la consultation sociale est de créer, de maintenir et de restaurer l’autonomie, de renforcer les ressources et la participation des intéressés à la société dans leur environnement. Nous visons toujours cet objectif dans nos cinq thèmes clés que sont les finances, le logement, la santé, le droit et le parcours de vie (pour les prestations concrètes: voir encadré). 

La pauvreté des personnes âgées est-elle un thème spécifique à un genre?

Il y a davantage de femmes que d’hommes touchées par la pauvreté pendant la vieillesse. C’est ce que nous constatons au quotidien, et c’est confirmé par les statistiques. Les femmes ont ou avaient souvent une moins bonne formation, et leur salaire était moins élevé. Nombreuses sont celles qui ont travaillé dans des métiers non payés ou seulement à temps partiel car elles ont dû se consacrer à leur famille. Il arrive souvent aujourd’hui que des femmes ne touchent aucune rente ou seulement une faible rente de leur caisse de pension.

Où les personnes concernées ou leurs proches peuvent-ils recevoir du soutien, se voir déchargés de certaines tâches et obtenir des informations supplémentaires?

En Suisse, il existe par chance de nombreuses offres dont peuvent bénéficier les personnes âgées, qu’il s’agisse de Pro Senectute, de la Croix-Rouge suisse, des paroisses, de Pro Infirmis, de la Ligue contre le cancer ou de nombreuses autres organisations. J’aimerais inciter les seniors ainsi que leurs proches à s’adresser en tout temps aux spécialistes. Ils vous aideront directement ou vous dirigeront vers l’organisation appropriée.

Quelles sont les perspectives d’avenir, en tenant compte aussi des effets de la pandémie de coronavirus?

Durant la crise liée au coronavirus (COVID-19), les seniors font partie des rares personnes disposant d’un revenu sûr. Par bonheur, pour nombre d’entre eux, la pandémie n’entraîne pas de fortes restrictions financières. Toutefois, il est capital d’offrir aux personnes âgées des formes de participation à la société et d’éviter qu’elles ne se trouvent isolées également pendant la pandémie.

*«Vivre avec peu de moyens. La pauvreté des personnes âgées en Suisse», Pro Senectute 

Francois Felber, Pro Senectute Bern

François Felber, Pro Senectute du canton de Berne

Pro Senectute offre son aide...

  • en cas de difficultés financières ou de questions générales sur les finances (questions sur le départ à la retraite, les prestations complémentaires, l’allocation pour impotent, etc.).
  • en cas de questions ou difficultés en lien avec le logement (déménagement dans un appartement pour personnes âgées, entrée dans un établissement médico-social, etc.).
  • pour des questions sur la santé (proches soignants, services qui permettent de décharger les proches aidants, etc.).
  • pour des questions juridiques (directives anticipées/mandat pour cause d’inaptitude, réduction de loyer, recours lors de décisions, demandes de remise d’impôts, etc.).
  • pour des questions de gestion du quotidien pendant la vieillesse.

Outre des conseils, Pro Senectute propose des aides spécifiques, p. ex. pour des tâches administratives, un service de visite, une aide pour remplir sa déclaration d’impôts, et des prestations qui ont pour but de maintenir l’autonomie des seniors afin qu’ils puissent continuer à vivre dans leur logement.

Pro Senectute Berne 

Planifier sa retraite suffisamment tôt en vaut la peine

Afin de garantir à long terme son niveau de vie, il est recommandé de planifier sa retraite suffisamment tôt. Les coaches financiers de la BCBE vous y aideront. Sur la base de votre situation financière, nous élaborons des scénarios pour votre départ à la retraite. Nous vous conseillons qu’il s’agisse d’ajuster vos dépenses courantes, d'assurer le financement de votre logement en propriété ou d’étudier les questions fiscales liées au retrait de votre avoir de prévoyance.

Fixer un entretien-conseil pour planifier votre retraite

Breadcrumb Navigation | Title

  1. Home
  2. Blog
  3. Finances
  4. Pauvreté des personnes âgées